Cliquez ici pour entendre Zohar Quotidien [audio:http://dailyzohar.com/wp-content/uploads/audio/dz1060.mp3|titles=Daily Zohar 1060]
Holy Zohar text. Daily Zohar -1060
Traduit de l’Hébreu:

Tikkoun 7 -1

“בְּרֵאשִׁית בָּרָא אלהי”ם””Au commencement Dieu créa…”. Le Zohar nous enseigne que les trois premiers mots de la Torah révèle la fondation de la Création qui sont le Père, la Mère et le Fils.

La première lettre ב est pour la mère, qui est Bina. La suite du mot, ראשית, signifie ‘commencement’ est pour Hokmah (ראשית חוכמה), qui est le Père.

Le deuxième mot, בָּרָא, est avec la signification de בְּרָא qui est le fils, qui est Zeir Anpin.

Le troisième mot אלהי’‘ם est pour la “fille”, Malkhout.

Psaumes 111:10
“ רֵאשִׁית חָכְמָה, יִרְאַת יְהוָה”
“La crainte de YHVH est le commencement (רֵאשִׁית) de la sagesse (Hokmah, חָכְמָה)”

Lévitique 19:3
“אִישׁ אִמּוֹ וְאָבִיו תִּירָאוּ”, “Chacun de vous craindra sa mère et son père,…”

Le Zohar explique que nous devrions avoir peur et crainte de nos parents. Le Père est l’aspect du Saint Bénit soit-Il, et la mère est l’aspect de la Shekhina.

Notre vie dans le monde de Malkhout a été rendu possible à cause de nos parents. Ils représentent les niveaux spirituels de Hokmah et Bina qui est la Shekhina supérieure. Ils soutiennent le flux continu de la force de vie de ce monde.

Pour certaines personnes, il est difficile de respecter les parents violents ou ceux qui sont reconnus pour ne  pas être aussi bon dans un sens ou dans l’autre. La réponse à ce dilemme est simple. L’on devrair voir ses parents en tant que connecteurs uniques à un réseau divin.

Si nous déconnectons du réseau, nous sommes comme des unités individuelles sans-abri. Lorsque nous les respectons, c’est comme si on se branchait en soi et établissions un lien fort avec le réseau. Lorsque nous traitons nos parents avec la crainte qui vient de la compréhension que peu importe quel type de dommages qu’ils vous ont infligé, Dieu les a choisis pour nous donner la vie et un chemin unique dans le processus de Tikkoun globale. Ce n’est qu’alors que nous pouvons bénéficier d’un flux de lumière qui provient des niveaux plus élevés de Hokmah et Bina dans nos vies.

C’est la raison pour laquelle cette loi spirituelle est répertorié comme le cinquième commandement.

Exode 20:12
“כַּבֵּד אֶת – אָבִיךָ, וְאֶת – אִמֶּךָ – לְמַעַן, יַאֲרִכוּן יָמֶיךָ, עַל הָאֲדָמָה, אֲשֶׁר -. יְהוָה אֱלֹהֶיךָ נֹתֵן לָךְ”
«Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que YHVH, ton Dieu, te donne”

Les jours est l’aspect de la Lumière, ‘de longues journées’ signifiant de la lumière de la partie  des trois Sefirot supérieures qui sont considérés longues. ‘Sur la Terre’ est l’aspect de la vie dans ce monde.

Ici, Rabbi Chimon nous dit qu’à la suite de ce commandement est l’aspect d’honorer YHVH et il aide le Shekhina dans son exil à se lever. Ceux qui font cela bénéficieront de la lumière, comme il est dit dans 1 Samuel 2:30
“לָכֵן, נְאֻם-יְהוָה אֱלֹהֵי יִשְׂרָאֵל, אָמוֹר אָמַרְתִּי, בֵּיתְךָ וּבֵית אָבִיךָ יִתְהַלְּכוּ לְפָנַי עַד-עוֹלָם; וְעַתָּה נְאֻם-יְהוָה חָלִילָה לִּי, כִּי-מְכַבְּדַי אֲכַבֵּד וּבֹזַי יֵקָלּוּ”

“Par conséquent YHVH, le Dieu d’Israël, déclare: ‘J’ai promis que votre maison et la maison de ton père aurait ministre devant moi pour toujours. “Mais maintenant, YHVH déclare:« Loin de moi! Ceux qui m’honorent je vais honorer, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. ”

La prochaine fois que vous visitez vos parents, regardez-les et rappelez-vous que Dieu les a choisis pour être la semence et l’utérus pour vous transporter dans cette vie. Même si votre vie n’est pas “bénie” avec le confort et les plaisirs, c’est VOTRE vie, et ils ont juste été choisi comme canaux que vous devriez respecter en tant que messagers du roi tout-puissant.

Si l’un ou l’autre de vos parents ne sont plus en vie, alors vous avez probablement fait quelque chose de bon dans votre vie pour mériter la connexion au Zohar et cet enseignement. Utilisez le Zohar comme un outil pour méditer et envoyer de la lumière au profit de leurs âmes, où qu’ils soient, car la connexion spirituelle sera toujours là.

{||}